Bannière large 728x90

Aujourd’hui, la plupart des entreprises souhaitent collecter des informations concernant les préférences de leurs clients. De cette manière, la structure est en mesure de leur proposer des produits ou des services qui leur conviennent. Si vous avez des enfants par exemple, vous vous rendrez très certainement sur des plateformes qui vendent des articles de puériculture. Au cas où ce serait les vêtements de bébés de six mois qui vous intéressent, sachez qu’avec vos informations personnelles, la même plateforme est en mesure de faire apparaître dans votre fil d’actualité plusieurs autres articles qui conviennent aux enfants de cet âge. Toutefois, si après quelques jours vous n’arrêtez pas de recevoir des emails d’une société que vous ne connaissez pas, qui vous invite à acheter des couches, vous pouvez en déduire que vos informations personnelles ont été vendues.

Une pratique qui doit être découragée

Contrairement à ce que vous pensez, pas mal de structures vendent vos informations personnelles aux plus offrants. En effet, lorsque vous ouvrez une entreprise et que vous souhaitez remplir votre carnet d’adresses, votre premier réflexe est de chercher des clients. Toutefois, faire de la prospection vous prendra beaucoup de temps. Pour accélérer les choses, la solution la plus simple est d’acheter des informations. Si vous vous servez de cette méthode, sachez que vous enfreignez la loi. Aujourd’hui, le règlement général sur la protection des données interdit cette pratique. Désormais, lorsque vous souhaitez collecter des informations concernant vos clients, vous devez leur dire ce que vous souhaitez en faire dans les moindres détails.

Comment utiliser les informations personnelles de vos clients ?

La collecte d’informations n’est pas interdite. Toutefois, désormais, vous ne pouvez plus en faire ce que vous voulez. Aujourd’hui, des organismes de contrôle vous surveillent. Ces derniers peuvent choisir d’effectuer des vérifications sans vous prévenir. Si vous ne respectez pas les consignes qui vous ont été dictées dans le RGPD, sachez que vous risquez une amende qui est très lourde. Pour vous assurer que tous vos collaborateurs suivent la nouvelle réglementation, la CNIL vous recommande de nommer un délégué à la protection des données. Si vous souhaitez que ce soit une personne extérieure à votre entreprise qui s’en charge, faites un tour sur la plateforme « My-dpo.io ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here