Chalet en bois : que faut-il savoir avant de commencer à construire ?

0
221
crédits : maestrochalet
Bannière large 728x90

Bien que l’idée de posséder sa propre chalet évoque généralement beaucoup de bonnes émotions, la décision concernant le choix du type de logement pour votre résidence permanente peut demander plus de temps et d’efforts qu’il n’y paraît à première vue. Les chalet bois ne sont la construction que nous nous engageons à construire chaque année, ainsi, lors de la planifications d`un logement, nous avons non seulement de grandes attentes en matière de confort futur, mais nous espérons également éviter les erreurs de construction qui peuvent coûter plus cher.

Pour rendre le processus de construction plus facile et plus fluide, nous avons décidé de demander aux professionnels de https://maestrochalet.fr qui se spécialisent dans les chalets en bois depuis de nombreuses années. Selon eux, il y a même quelques éléments essentiels à connaître et à prendre en compte avant commencer des travaux de production et de construction de chalets en bois.

Bon projet est la moitié du travail

L’objectif principal de tout projet de chalet est de maximiser les attentes des futurs propriétaires. C’est pourquoi, selon les experts, chaque professionnel de la construction accorde une attention particulière à cette étape. En bref, toutes les phases de la construction d’une chalet, des fondations aux finitions, doivent être planifiées à l’avance avant le début des travaux. Après tout, le résultat final en dépend directement. Sur quoi devez-vous vous concentrer ?

Quel type de chalet en bois choisir ?

Si vous décidez de construire une chalet en bois sur votre terrain, il faut savoir qu`en  c hoisisant le type particulier de la chalet en bois, son extérieur  n`est pas le facteur le plus important. Les différents types de chalets en rondins présentent des caractéristiques différentes, qui affectent généralement non seulement le confort de vie, mais aussi le coût futur de la construction et de l’entretien de la chalet.

Les chalets en rondins les plus chères sont celles qui sont fabriquées à partir de rondins naturels de grand diamètre. Chaque rondin utilisé dans la construction d’une telle chalet est soigneusement façonné à la main, et les chalets elles-mêmes sont construites selon des techniques traditionnelles, où l’assemblage de chaque rondin est également réalisé par les mains d’un artisan qualifié. Les chalets en rondins naturels sont généralement hautes et leur traitement spécial leur permet de préserver ce que la nature a donné à l’arbre, ce qui leur donne un aspect très unique.

Ce type de chalet en bois offre beaucoup moins de possibilités d’aménagement intérieur car la taille des pièces est limitée car elle dépend directement de la longueur des rondins. D’un point de vue technique, les principaux avantages de ces chalets sont qu’elles sont particulièrement performantes en matière d’auto-isolation et de circulation de l’air. C’est pourquoi une isolation supplémentaire vous permettra non seulement de vivre dans votre chalet en bois toute l’année, mais aussi de maintenir des coûts de fonctionnement extrêmement bas. Cependant, en raison des rondins uniques, longs et de grand diamètre utilisés dans la construction, il est facile de comprendre que le coût de ces matériaux, en particulier, augmente le prix de la chalet.

La deuxième option, et probablement la plus populaire, est la chalet en bois lamellé-collé, dont le processus de production diffère peu de celui d’une chalet en bois massif. Au cours de la fabrication des chalets de ce type, les grumes brutes sont coupées en longues planches à l’aide de machines spéciales et très bien séchées dans un séchoir à bois.  Après avoir été rabotés, les rondins sont ensuite assemblés à l’aide d’une presse hydraulique avec une colle spéciale résistante à l`eau. Bien que les rondins lamellés-collés et stratifiés soient très semblables aux rondins utilisés dans les chalets en bois massif, il existe quelques différences essentielles : ils ne sont pas sensibles aux changements de température et d’humidité ambiantes et ne sont donc pas susceptibles de glisser.

Il est également important de souligner que les chalets en bois lamellé-collé ne sont pas limitées en termes d’espace et de solutions architecturales. Comme le bois est collé, la forme et la longueur souhaitées du rondin peuvent être facilement obtenues. Enfin, ce type de chalet est moins cher grâce à l’utilisation de bois lamellé que les chalet construite des rondins travaillés à la main.

Un troisième type de chalet en bois, aussi remarquable, est la chalet à ossature en bois. Il est important de souligner que lors de la construction de de ce type de chalet, le bois est combiné à d’autres matériaux, de sorte que la chalet ne ressemble pas à une chalet construite dans la zone rurale ou à un chalet de jardin. Il n’est pas seulement important que ce type de chalet est considéré comme l’option la plus rentable pour les chalets en bois car elle coûte le moins cher, mais aussi que cette  coûte le moins cher. La rapidité de construction d’une chalet à ossature en bois, la facilité de transformation et la plus large gamme de solutions architecturales et de conception uniques sont souvent des arguments très forts pour choisir ce type de chalet.

Choix du bois : pourquoi est-ce important

Selon les spécialistes de www.maestrochalet.fr, le choix du type de bois a l`impact sur l’isolation thermique de la chalet autant que sur les propriétés techniques de la structure de la chalet. C’est pourquoi il convient de prêter attention non seulement au type et à l’apparence de la chalet, mais aussi au choix du bois pour ses murs. Ce n’est qu’en choisissant un bois de qualité supérieure pour la construction que vous pouvez garantir un microclimat parfait dans votre nouvelle chalet – confortablement frais en été et chaud en hiver.

Dans notre pays, les chalets en bois sont sont généralement construites utilisant du bois résineux tels que le pin, l’épicéa, le cèdre ou le pin cèdre, le mélèze… Il est facile de comprendre que, tout d’abord, le choix fréquent de ces types de bois est dû à l’abondance de ces espèces d’arbres dans notre région. Évidement, le choix du bois est également influencé par d’autres caractéristiques spécifiques du bois. Par exemple, le bois d’épicéa résiste beaucoup mieux aux variations de température que le pin, c’est pourquoi l’épicéa est souvent choisi pour la construction de structures.Toutefois, lors de l`évaluation du bois de pin, il est important de souligner qu’il est beaucoup plus perméable à l’air et à l’humidité, tandis que sa densité spécifique lui confère de meilleures propriétés mécaniques pour le bâtiment.

En ce qui concerne l’aspect essentiel de l’isolation thermique, une chalet en bois d’épicéa sera au moins 10 % mieux isolée qu’une chalet en bois de pin, mais la même chalet en bois de mélèze sera 25 à 30 % plus froide. Les propriétés isolantes des types du bois mentionnés sont bien supérieures à celles du séquoia canadien et du cèdre de Sibérie qui, grâce à leur structure unique, sont non seulement particulièrement efficaces pour piéger la chaleur, mais présentent également l’avantage d’être particulièrement efficaces pour purifier l’air et les microbes qu’il contient. Le bois de cèdre a également un coefficient de compression très faible, ce qui le rend pratiquement insensible à la rotation ou aux déformations (fissurations) longitudinales et transversales. En raison de sa faible densité et de sa teneur en air élevée, le cèdre présente la plus faible perte de chaleur par rapport aux autres essences de bois.

Il est très avantageux de tenir compte non seulement du type de bois, mais aussi de l’endroit où les arbres ont poussé, de la période de l’année où ils ont été coupés et de la période de l’année où ils ont été récoltés, lors du choix du bois de construction. Par exemple, la densité et la ramification des conifères peuvent varier considérablement en fonction du type de forêt – mixte, dense, ou peut-être dans une forêt sur une colline, dans un marais ou dans une zone de faible altitude – ce qui est très important pour la solidité et la longévité d’un bâtiment. Souvent, les personnes qui envisagent de construire une chalet en bois sont également souvent confrontées à la question de savoir quelle est la meilleure période de l’année pour récolter des grumes pour une chalet en bois. Il faut savoir que la coupe d` hiver rend l’arbre beaucoup plus sec, et que le séchage de la structure déjà assemblée est susceptible d’empêcher les déformations majeures et les grandes fissures, tandis que les dommages causés par les champignons ou les xylophages sont moins probables.

L’étanchéité de la chalet en bois : pourquoi une isolation de qualité est-elle nécessaire ?

Selon les spécialistes, il y a de nombreux aspects importants à prendre en compte lors de la construction d’une nouvelle chalet. Cependant, l’isolation de la chalet en bois est peut-être le facteur le plus important qui aura un impact sur le confort de vie et le coût d’entretien de la chalet. Bien que la construction en bois (en raison des propriétés spécifiques du bois) assure en soi une assez bonne étanchéité à l’air d’une chalet à chevrons, réduisant ainsi le besoin d’isolation, c’est loin d’être une option..

Lors du choix des matériaux d’isolation de la chalet, il est particulièrement important de prêter attention au coefficient de conductivité thermique – plus le besoin en matériaux d’isolation est faible et plus la conductivité est faible, et la conductivité aura éventuellement un impact sur les coûts de chauffage. Il est également important que le matériau utilisé pour l’isolation soit perméable à la vapeur, c’est-à-dire qu’il soit respirant, perméable au vent, étanche à l’humidité et résistant au développement de micro-organismes.

Il est important de se rappeler qu’avant de commencer tout travail d’isolation, il faut tenir compte du tassement la chalet en bois pendant au moins quelques années. Sans un calcul approprié de ce processus, les matériaux utilisés pour l’isolation et le calorifugeage peuvent être endommagés et les travaux peuvent devoir être refaits. Il convient également de mentionner qu’il est recommandé d’effectuer tous les travaux d’isolation par l’extérieur, car il n’est pas très pratique d’isoler l’intérieur d’une chalet. L’isolation des murs intérieurs d’une chalet existante implique très souvent le démontage du plancher, et si le travail n’est pas effectué selon des normes très élevées, l’isolation peut constituer un terrain idéal pour les rongeurs ou les moisissures.

Les spécialistes soulignent que même des investissements importants dans l’isolation des murs ou dans des systèmes de chauffage efficaces n’auront aucune valeur si vous ne vous assurez pas que votre chalet est parfaitement étanche à l’air, et vous devez donc y prêter suffisamment attention. Il faut savoir que les fenêtres et les portes sont responsables de 25 % et parfois même de 30 % des pertes de chaleur. Par conséquent, lorsque vous investissez dans l’isolation des murs d’une chalet en bois, ne perdez pas de vue l’étanchéité des fenêtres et des portes ainsi que du plafond. Les fenêtres en plastique et les portes étanches sont de loin l’option la plus populaire et garantissent une isolation thermique élevée.

crédits : maestrochalet

Chalets en bois modernes : comment les construire ?

De nombreuses personnes associent encore les chalets en bois à des intérieurs rustiques. Cependant, si la transformation d’une chalet en bois en une chalet moderne présente ses propres défis, le rondin lui-même s’intègre bien dans une chalet moderne lorsqu’il est associé à des matériaux et des couleurs contrastés, et lorsqu’il est associé avec goût au mobilier de la pièce. Si vous voulez une cabane moderne qui ne s’éloigne pas trop de la nature, vous devez vous concentrer sur quelques décisions clés.

Les chalets en bois sont naturellement associées au naturel et à la nature, mais cela est loin de signifier que seul le bois naturel doit être utilisé pour l’intérieur de la chalet. Les solutions de finition uniques permettent souvent de créer non seulement un style d’intérieur distinctif, mais aussi un thème qui facilitera également le choix des meubles.

Les plaques de plâtre restent de loin le matériau de finition intérieure le plus populaire pour les chalets en bois. Elles vous permettent de créer des agencements de pièces uniques et de pimenter la décoration intérieure des chalets en bois. Toutefois, il est important de se rappeler qu’une fois la surface recouverte de plaques de plâtre, il est possible de réaliser n’importe quel type de décoration des murs et des plafonds.

Pour préserver le caractère unique de l’intérieur d’une chalet en bois, les spécialistes de  www.meistronamai.lt., ils recommandent de combiner les murs ou les plafonds en plaques de plâtre avec du bois, ce qui donne à l’espace un aspect moderne, tout en conservant l’accent naturel du bois. Il convient de noter que la combinaison du bois et des plaques de plâtre n’est pas la seule solution pour donner aux pièces un aspect moderne. Les fragments de carreaux et de pierres assortis à l’intérieur peuvent également être considérés comme un choix plutôt présentable et élégant. Le revêtement de sol d’une chalet en bois peut être très varié : il peut être fait de panneaux de bois naturel, de stratifié avec une texture de bois ou de pierre, de carrelage ou de moquette, mais ce dernier est moins courant dans les chalets modernes.