couches et substances toxiques
Bannière large 728x90

Selon son rapport, l’Anses (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail) a prouvé qu’il existe plus de 60 substances chimiques dans les couches jetables pour bébé. L’analyse a été réalisée sur une vingtaine de couches les plus utilisées. Ce sont des substances dangereuses : cancérigènes, allergisantes et reprotoxiques. Soucieux de la santé et du bien-être de leurs enfants, les parents ont été secoués par ce rapport.

Les substances découvertes les plus néfastes

Selon ce blog bebe, l’Anses a annoncé dans un communiqué de presse que les couches jetables pour bébé renferment des pesticides, notamment le glyphosate, des dioxines, des furanes, du PCB-DL, des substances parfumantes ainsi que des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) que l’on trouve dans la fumée de cigarette et dans les gaz d’échappement. Certaines couches contiennent également du formaldéhyde qui est une substance cancérogène dangereuse pour m’homme et qui est connue pour ses actions irritantes. Mais ce n’est pas tout, l’agence a aussi indiqué que la majorité des pesticides trouvés dans les couches jetables pour bébé sont interdits dans l’Union européenne. On parle ici du quintozène ou du lindane proscrit depuis l’année 2000 ainsi que de l’hexachlorobenzène proscrit depuis l’année 2014. Certaines substances sont ajoutées intentionnellement comme les parfums. Toutes les couches pour bébé sont concernées, même les couches dites écologiques.

Les risques pour les bébés

couches jetables pour bébéL’Anses a affirmé qu’il n’y a pas encore de données épidémiologiques qui permettent de prouver le lien entre les effets sanitaires et le port de couches. Toutefois, cette agence maintient que ces substances sont dangereuses pour les bébés. Certaines matières chimiques découvertes dans ces couches peuvent arriver dans l’urine et entrer en contact prolongé avec la peau. Les substances parfumantes qui dépassent les seuils sanitaires peuvent provoquer des effets immédiats comme les irritations cutanées et les allergies. D’autres substances causent des effets sur le long terme comme les PCB ou les HAP, ils peuvent entraîner des risques toxiques sur le foie, et certaines sont cancérogènes.

Les recommandations de l’Anses

L’Anses conseille aux fabricants des couches jetables pour bébé d’écarter ou de diminuer au maximum les substances toxiques, surtout celles qui font plus des seuils sanitaires. Ainsi, cette agence leur demande de bien maîtriser l’origine des matières premières naturelles pouvant être contaminées avant même la fabrication et d’améliorer les procédés de fabrication des couches jetables pour bébé. Afin que ces produits soient sûrs, elle recommande des dispositifs réglementaires plus restrictifs aussi bien à l’échelle nationale qu’européenne comme ça était fait avec les jouets dépourvus de phtalates. Actuellement, les fabricants ont amélioré la composition de leurs couches pour bébé. Ainsi, elles ne renferment plus de substances toxiques dépassant les seuils autorisés. Tout de même, il y a encore des efforts à faire.

Poursuivez votre navigation avec L’essentiel à connaître sur l’orthodontie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here