Comment l’industrie de l’habillement devrait évoluer dans les 5 prochaines années ?

0
644

Pack Annuaire SEO

La digitalisation et la prise de conscience environnementale sont aujourd’hui au cœur des préoccupations. Dans ce contexte, chaque pan de la société s’adapte. L’industrie du vêtement fait partie des secteurs les plus impactés par ces changements. De fait, elle connaît aujourd’hui beaucoup de mutations avec le développement de nouvelles formes de stratégies. Développement massif de l’e-commerce, objectifs de réduction d’empreinte carbone, boutiques physiques en diminution… Comment cette industrie va évoluer au cours des prochaines années ? Cet article va vous donner quelques pistes pour comprendre les enjeux à court terme de l’industrie de l’habillement.

Sommaire

Des sites web de plus en plus performants

En 2022, la tendance est déjà au développement de sites web performants pour les marques de vêtements car elles se tournent massivement vers l’e-commerce. Leur but est de proposer un catalogue bien référencé et de faciliter les achats ou les renvois des vêtements. En clair, faire en sorte que l’expérience client soit la meilleure possible pour donner envie aux gens de revenir sur leur site. Certaines marques développent de très bons sites web, comme Gap par exemple. Ainsi, venez découvrir les vêtements Gap France sur une plateforme simple et efficace où vous pouvez profiter d’un savoir-faire en matière de textile mais aussi d’e-commerce pour faciliter l’expérience client.

De moins en moins de boutiques physiques

L’avènement du digital a forcément des conséquences sur les boutiques physiques. Aujourd’hui, de moins en moins de personnes se rendent dans les magasins ou alors elles y achètent moins. La boutique sert souvent de cabine d’essayage ou de showroom avant que les gens ne préfèrent ensuite acheter en ligne pour profiter d’offres ou pour prendre le temps de se décider. Cela ne signifie pas pour autant la fin du magasin en tant que lieu car il y aura toujours des gens qui préfèrent acheter un vêtement qu’ils touchent et ressentent. Seulement, il y en aura moins et certaines boutiques vont aussi réduire leur taille et le nombre de personnes employées.

De nouveaux matériaux plus écolos

Les exigences environnementales dictées par les règlementations nationales et internationales obligent à repenser l’industrie textile. Pour baisser leur empreinte carbone, les marques vont devoir se satisfaire à de plus en plus d’exigences. Par exemple, les matériaux utilisés et les procédés de fabrication vont devoir être repensés. Il va falloir qu’ils soient plus vertueux pour l’environnement, ce qui passe par un budget plus important alloué à l’innovation. Certaines marques ont déjà pris le chemin de l’innovation et cherchent à trouver les meilleures combinaisons possibles pour créer des vêtements à faible impact écologique.

Moins d’impact carbone et plus de seconde main

Afin qu’elles se soumettent aux nouvelles réglementations, on peut aussi imaginer que les marques envisagent une relocalisation progressive de leurs productions. L’impact environnemental des délocalisations est encore trop important en raison des acheminements des matières premières puis des produits finis. L’Union des Industries Textiles (UIT) française s’oriente d’ailleurs dans cette direction en incitant à privilégier le développement du textile français au cours des prochaines années.

Enfin, l’avenir de l’industrie textile passera par le développement de la seconde main. De plus en plus de gens accordent une importance particulière à cet aspect et refusent de cumuler trop de vêtements. Les marques sont en train d’intégrer ces nouveaux principes de consommation et sauront se réadapter dans les prochaines années car les changements sont déjà en marche.