Bannière large 728x90

“Beaucoup de professions peuvent être faites avec le cerveau et non avec le cœur.

Mais pas l’avocat. L’avocat ne peut pas être une pure logique, ni un sceptique ironique, l’avocat doit être avant tout un cœur : un altruiste, celui qui sait comprendre les autres hommes et les faire vivre en lui-même, assumer sur lui leurs peines et se sentir comme ses ambassadeurs. Les avocats sont une profession de compréhension, de dévouement et de charité.

Ne croyez pas les avocats quand, dans les moments de désespoir, ils vous disent qu’il n’y a pas de justice dans le monde.
Au fond de leur cœur, ils sont convaincus que le contraire est vrai, que le contraire doit nécessairement être vrai : parce qu’ils savent par leur expérience quotidienne de la misère humaine, que toute l’espérance affligée de la justice, que tous en ont soif, et que tous voient dans la robe le symbole vigilant de cette espérance…
C’est pourquoi nous aimons notre robe : c’est pourquoi nous aimerions que, le jour venu, on mette sur notre cercueil ce chiffon noir auquel nous sommes attachés parce que nous savons qu’il a servi à réveiller des larmes, à relever des fronts, à supprimer des abus et, surtout, à raviver dans le cœur humain la foi, sans laquelle la vie ne mérite pas d’être vécue, dans la justice qui gagne.

Heureux ceux qui souffrent pour la justice… mais malheur à ceux qui les font souffrir par un acte injuste !

Et, notez, de toute sorte et degré d’injustice… parce qu’accepter une recommandation ou une recommandation, en particulier favoriser un ami au détriment d’un étranger ou d’un étranger, utiliser un critère différent dans l’évaluation du comportement, ou des attitudes, ou les besoins des hommes, est cette injustice, est cette offense aux autres, est cette rébellion au commandement divin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here