Un enfant et son ami en peluche
Bannière large 728x90

Depuis toujours, parents et proches offrent une peluche aux enfants avec pour but de procurer du réconfort et de l’affection aux petits et nous fondons tous, lorsque nous voyons des photos des bébés accompagnés de leurs peluches ou leurs poupées. En allant plus loin et en s’intéressant un peu à la psychologie d’un enfant, la peluche est bien plus qu’un outil photogénique destiné à recevoir des câlins. Nous découvrons ainsi que les enfants sont dotés de sentiments complexes et que leur compagnon en peluche les aident à simuler différentes situations par le biais du jeu de rôle.

La peluche est un objet de transition

 

On entend par objet de transition le fait que l’enfant lui transmette une partie de son affection afin de simuler des situations vécues ou d’y chercher du réconfort en l’absence de leurs parents.

La peluche remplit des fonctions psychologiques très importantes, d’une part elle est une source de plaisir et de sécurité lorsque la mère (ou la figure d’attachement principale) est absente. C’est pourquoi l’enfant la recherche souvent lorsqu’il a besoin de réconfort, lorsqu’il doit faire face à de nouvelles situations ou à des changements, comme les premières étapes de la scolarité ou lorsqu’il commence à dormir seul. D’autre part, elle lui permet également de construire une zone intermédiaire entre lui et la réalité, entre lui et une autre personne.

De nombreuses choses peuvent devenir l’objet de transition d’un petit. Bien que les plus typiques soient les animaux en peluches, les poupées ou les jouets, un simple chiffon, un oreiller, la tétine elle-même et bien d’autres encore peuvent servir d’objets de transition. Le plus optimal serait que l’objet ait une texture douce, qu’il possède une certaine mobilité, qu’on puisse lui attribuer une personnalité, voire une certaine vitalité et qu’il dégage une odeur que l’enfant associe à la maison. Vous l’aurez compris en lisant cette énumération, la peluche reste quand même l’idéal, mais ne l’imposée pas à votre enfant et laissé lui choisir lui-même son objet favori. Il est important de comprendre qu’il est tout à fait sain et naturel à la fois d’avoir un objet de transition et de ne pas en avoir et que cela fait partie d’un processus d’évolution et de maturation. Par conséquent, vous ne devez pas forcer votre bébé à l’adopter ou à l’abandonner.

La peluche kawaii venue d’Asie

La peluche kawaii est un nounours spécialement pensé pour les enfants, elle est colorée et affiche des expressions joviales et rassurante avec un joli sourire et de grands yeux ronds amicaux. Initié au Japon dans les années 1970 en opposition aux règles strictes et au peu de liberté d’expression accordée au jeune, le kawaii à commencer par modifier le style d’écriture classique en y ajoutant des arrondis et des smileys enfantins. De nombreuses marques ont surfé sur la vague, notamment Sanrio avec son personnage mondialement connu « Hello Kitty ». De nos jours, tous les animaux ont leur caricature kawaii, ainsi même un effrayant Tyrannosaure peut être extrême adorable une fois revêtu de rose et d’un petit corps rebondi et un large sourire.

Canaliser l’énergie et stimuler la curiosité avec les jouets de dinosaures

Tous les enfants aiment les jouets, mais les jouets de dinosaures... ça les fascine ! Parfois, en tant qu’adultes, nous ne les comprenons pas et pour nous, ce ne sont que des animaux qui existaient il y a 66 millions d’années. Les enfants ne sont pas connus pour être passionné d’histoire, Cependant, lorsque l’histoire est liée à des animaux géants et étonnants, les choses changent. En effet ces créatures sont mystérieuses et imposantes, ainsi les enfants commencent par se demander comment ils ont pu disparaitre, apprennent que tous ne sont pas carnivores, qu’Il y a différentes tailles et espèces et petit à petit les questions fusent dans tous les sens. En voulant toujours en savoir plus, les enfants développent ce que l’on appelle l’intérêt profond et les pousses à chercher eux-mêmes les réponses à leurs questions afin de se satisfaire, cela les initie à la lecture de livres, du dictionnaire ou au visionnage de documentaires. Cet intérêt s’il est entretenu pourra leur servir dans leurs études ou le sport, car ils auront développé l’envie d’apprendre de manière générale.

Stimuler l’imagination et l’empathie des enfants par le jeu

Si vos enfants ne semblent pas attirer par leurs peluches ou leurs jouets, au lieu de renoncer, mettez-y un peu du vôtre. Stimuler l’imagination et l’empathie peut être réellement bénéfique pour les enfants. Faites-les jouer au vétérinaire en les revêtant d’une chemise ou d’un tablier blanc par exemple et demandez leurs de prendre soin des peluches, observez-les et conseillez-les, si par exemple ils se sont disputés avec ses amis essayer de reproduire la situation en remplaçant ses amis par des peluches et essayer de comprendre avec lui la meilleure façon de réagir et de remédier au problème.

Prenez soin de laver régulièrement les peluches

Les peluches et surtout le doudou préféré de l’enfant à tendance à être transporté un peu partout de pièces en pièces, de mains en mains, ou dans des lieux étrangers et accumulent des saleté et bactéries qui pourraient lui être nocif, notamment s’il a tendance à la mettre en bouche. C’est pourquoi il est recommandé de laver sa peluche.

Il est recommandé d’utiliser un cycle de lavage court, pour les vêtements délicats et surtout d’utiliser de l’eau froide. Faites très attention aux vêtements qui se décolorent, ils peuvent endommager la peluche.

Après avoir lavé l’ours en peluche dans la machine à laver, il faut le faire sécher soigneusement. Il est toujours recommandé de ne pas le faire sécher dans le séchoir car il pourrait s’abîmer ou même rétrécir.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here