Prix de l’immobilier à Brest en février 2023

0
336
Visuel

Pack Annuaire SEO

L’immobilier à Brest et dans ses environs a connu une année 2022 riche en surprises. Finist’Armor, l’agence immobilière à Brest, vous dit tout. Après des années de croissance folle, le marché immobilier semble se stabiliser depuis le début de l’année 2023. Les prix ont bien augmenté sur la première moitié de l’année pour finalement baisser légèrement. Cependant, les experts du secteur ne s’attendent pas à ce qu’il y ait une chute des prix mais plutôt à une consolidation et à un rattrapage du retard accumulé au cours des années précédentes.

Sommaire

Tendances générales du marché immobilier à Brest en février 2023

Selon les données de la FNAIM, au 1er février 2023, le prix moyen au m² à Brest est de 2.271 €/m². Au cours du dernier trimestre, cet indice a connu une hausse de 1,2 % et 6,2 % en un an. Ce qui représente une hausse considérable par rapport aux trois dernières années. En 2020, le taux d’usure aurait pu entraîner une petite baisse des prix mais depuis le 1er février 2023 ce taux étant révisé chaque mois, on peut constater que le marché continue de se maintenir.

Les prix spécifiques par quartier à Brest en février 2023

Le prix du mètre carré varie évidemment en fonction des quartiers. À Bellevue, le prix moyen est de 2.578 €/m² alors qu’à Saint-Martin il est plus bas, à 2.240 €/m². Pour les maisons, le prix moyen est de 2.665 €/m² contre 2.147 €/m² pour les appartements. Dans les catégories de biens immobiliers, le T3 est budgeté à 2.938 €/m² pour les maisons et 2.155 €/m² pour les appartements, le T4 à 2.737 €/m² pour les maisons et 2.020 €/m² pour les appartements et ainsi de suite.

Autres tendances à prendre en compte

En termes de loyers, l’indice Clameur nous apprend que le loyer mensuel moyen à Brest est de 11,93 €/m² et que celui-ci a connu une hausse de 0,6 % au cours du dernier trimestre et de 1,1 % en un an. On notera également l’arrivée de différentes entreprises, comme Accenture dont la promesse de 500 emplois et l’arrivée de frégates militaires et leurs équipages devraient avoir un effet positive sur le marché immobilier à Brest. En conclusion, le marché immobilier à Brest semble toujours se maintenir malgré les fluctuations liées à la pandémie COVID-19. Les prix sont encore très abordables si on les compare à celles de Nantes et Rennes, mais on s’attend à ce qu’ils s’approchent progressivement davantage des grandes villes bretonnes. De plus, l’arrivée de nouvelles entreprises et les projets militaires devraient jouer un rôle important dans le maintien des prix à un niveau élevé.