Toulouse : les prix des appartements anciens s’envolent en 2022

0
461
Visuel

Pack Annuaire SEO

Toulouse est une ville attractive qui attire de nombreux habitants et investisseurs. Mais cette attractivité a un prix : celui de l’immobilier. Selon les dernières estimations, le prix moyen du mètre carré des appartements anciens à Toulouse a augmenté de 9,2% en 2022, passant de 3 531 € à 3 858 €.

 

Cette hausse est plus forte que celle observée au niveau national (+5,4%) et que celle des autres grandes villes comme Bordeaux (+6,8%), Lyon (+7%) ou Marseille (+7,5%). Elle s’explique par une demande soutenue et une offre limitée dans certains quartiers prisés de la ville rose.

 

Parmi les secteurs les plus chers, on trouve le centre historique (Capitole, Carmes, Saint-Etienne), où le prix du mètre carré dépasse les 5 000 €. Ces quartiers offrent un charme indéniable avec leurs monuments historiques, leurs commerces de proximité et leur ambiance festive.

 

Mais aussi les quartiers résidentiels proches du centre (Saint-Cyprien, Busca, Côte Pavée) ou ceux bénéficiant d’un cadre verdoyant (Lardenne, Rangueil). D’après l’agence immobilière Le clos immobilier ces quartiers séduisent par leur qualité de vie, leur accessibilité aux transports en commun et leur potentiel de valorisation.

 

À l’inverse, les quartiers les plus abordables sont ceux situés en périphérie ou en pleine mutation urbaine (Borderouge, Bagatelle, Empalot). On peut y trouver des appartements anciens à moins de 3 000 € le mètre carré. Ces quartiers offrent des opportunités d’investissement intéressantes avec des projets d’aménagement urbain et social.

 

Cette flambée des prix pose la question de l’accessibilité au logement pour les primo-accédants et les ménages modestes. Selon le site Meilleurs Agents, il faut désormais compter en moyenne 10 ans d’épargne pour acheter un appartement ancien à Toulouse. C’est deux fois plus qu’en 2010 !

 

Elle incite aussi à se tourner vers le marché du neuf ou vers d’autres communes de la métropole toulousaine où les prix sont plus doux. Par exemple, on peut trouver des appartements neufs à partir de 3 465 € le mètre carré à Toulouse selon Le Figaro Immobilier. Ou encore des appartements anciens à moins de 3 000 € le mètre carré dans des communes comme Blagnac ou Colomiers selon PAP.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous un projet immobilier à Toulouse ? Partagez votre avis dans les commentaires !